L’origine de la Route du lait

Depuis toujours, partout où nous allons, il nous plaît de découvrir un pays ou une région à travers ses producteurs de fromages traditionnels. Nous aimons les rencontrer, passer du temps avec eux et, chaque fois que c’est possible, assister à la fabrication et prendre des photos.

En 2000, nous décidions de prendre une année de congé sabbatique, direction les steppes d’Asie centrale et de Mongolie. Ce qui nous passionne en France, nous voulions le découvrir dans une région du monde peu connue, où les produits laitiers occupent traditionnellement une place essentielle dans la vie et l’alimentation des hommes. Nous sommes partis ouverts, pour être à l’écoute d’autres modes de pensée, de vie, de production et de transformation du lait, liés à des besoins, une histoire et une culture différente des nôtres. Au retour, nous voulions partager ce que nous avions découvert. Au-delà de l’intérêt que représentait pour nous ce voyage, c’était le sens que nous voulions lui donner. « Rencontres sur la route du lait » paraissait en septembre 2006.

Notre route du lait a repris de la vigueur en 2012, avec l’idée d’un second long voyage. Nous allions refaire le même itinéraire ou presque, jusqu’au Kirghizstan, mais en partant cette fois au printemps, et donc à la pleine saison de production laitière. Sur la route, nous essaierons de retrouver quelques unes des familles qui nous ont accueillis dix ans plus tôt. Ce sera l’occasion de leur offrir le livre « Rencontres sur la Route du Lait » et de répondre ainsi aux questions qu’ils nous avaient posées en 2001-2002 « que ferez-vous de ce que vous écrivez, des photos que vous prenez ? ». Le voyage cette fois sera plus long, 22 mois, et nous conduira au Népal, en Inde, en Asie du Sud-est. Sur le chemin du retour, nous prendrons le temps de nous arrêter en Russie et dans le Caucase. Du mois de mars 2013 au mois de janvier 2015, toujours à bord d’un véhicule 4×4 équipé pour y vivre et aller (presque) partout, nous avons suivi notre route du lait « du Mont-Blanc à la Grande Muraille ». Un an après notre retour, en mai 2016, paraissait « Voix lactées » .