Deux fois l’an, les femmes de fermes voisines se réunissaient pour cuire le flatbrød.